Kev Manner tour dates
 

COMMERCE: Pourquoi nos enseignes de distribution sont-elles montés en gamme?

Petit a petit, nos enseignes de distribution que nous connaissons tous, ont décidé d'opérer une montée en gamme spectaculaire, avec une offre qui se resserre et qui a certainement gagné en lisibilité (de part la réduction de surfaces pour certains, de services ou d'assortiment pour d'autres), des magasins plus attractifs (tant sur le plan de l'aménagement que de l'esthétique globale de leur concept). Comment en est-on arrivé la? tout simplement par éternel recommencement!

Pour comprendre ceci il faut revenir au 20ème siècle, les petits commerce de détail sont le maitre mot pour la distribution alimentaire (en vente comptoir systématiquement) et les grands magasins sont le lieu préféré des Français pour flâner le Week-end (Non alimentaire pour l'essentiel).


Nous n'allons pas refaire l'histoire ici mais dans les années 1960, des businessman vont s'intéresser a un modèle venant tout droit des Etats-Unis, le libre service alimentaire, qu'ils vont importer en France avec bien sur notre French touch a nous, le tout sous le même toit (non alimentaire et alimentaire vendu sur la même surface).



Progressivement, vont être adossé a ces hangars de la consommation des Galeries marchandes attenantes ou non, et l'hypermarché devient la locomotive alimentaire de ces mêmes galeries, qui peuvent atteindre parfois quelques centaines de boutiques en son sein.


seulement voila, les modes de consommation évoluent, les clients ne veulent plus passer autant de temps dans ces temples de la consommation sans âme (qui, d'extension en extensions sont devenus pour certains, des géants ou nous n'avons plus le temps d'aller), la proximité regagne du terrain (les petits magasins de ville et supermarché de moins de 5000m²), et internet arrive avec ses prix plus bas, son offre plus large, et la possibilité de commander tout et n'importe quoi en clic, pour nos enseignes classiques désormais (qui étaient les nouveaux barbares dans les années 1960), il faut réagir vite face aux nouveaux entrants!



depuis les années 90-2000, le chiffre d'affaires de ces grands groupes (surtout capitaliste, oui il y a deux écoles les enseignes capitalistes et les coopératives, on en reparlera plus tard ^^) baisse chaque année, au point ou certaines enseignes sont devenu déficitaires (c'est le cas pour Auchan et Casino notamment), a cette érosion financière il y a trois solutions:


- Revendre son parc ou le passer en location gérance (c'est ce que Casino a commencé a faire le ménage du coté de l'enseigne Géant qui s'est très vite retrouvé amputé de quelques dizaines de point de ventes revendus a des commerçants indépendants)


- Réduire ses surfaces (Carrefour et Casino ont déjà mis a exécution ce plan depuis une dizaines d'années, avec la possibilité de louer les surfaces libérés via leur foncière immobilière (Carmila ou Mercyalis))


- Monter en gamme tout en recentrant les assortiments sur ce qui est le plus rentable, et en offrant une expérience client plus accueillante (avec plus de services annexes comme un drive ou un stand sushi par exemple).


Ce virage a été opéré dès les années 2000 chez plusieurs distributeurs, mais l'exemple le plus impressionnant est sans doute celui pris par les enseignes coopératives, qui souvent, avaient les magasins les moins bien joli du parc commercial (il faut se le dire!)

L'exemple qui me vient le plus parlant est celui des centres E.Leclerc, et pour cela, deux images avant après pour s'en convaincre





Ai-je besoin d'aller plus loin dans mon explication, le changement d'image est spectaculaire mais cela n'a pas eu une incidence sur l'image prix.


Ces magasins deviennent petit a petit ce que les grands magasins était a leur époque, des temple du commerce avec une belle plastique, comme quoi le commerce (comme disait un grand monsieur), n'est qu'un éternel recommencement.

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout